Au hasard de la toile : un nouvel outil de recherche, le wok

Version imprimableVersion imprimableEnvoyer par courrielEnvoyer par courriel

Bandeau du siteMes alertes Google m'ont conduites sur ce site qui propose un "nouvel outil de recherche en ligne reposant sur un principe d'indexation intersubjective et collaborative qui prend en compte les choix psychiques de ses utilisateurs à partir de critères sensitifs".

Plus simplement, l'idée est fournir des propositions de livres, musiques ou films en fonction des goûts et des envies de l'internaute.

Pour les livres, , l'utilisateur se retrouve avec deux colonnes de termes. Dans la première, on trouve des adjectifs décrivant le contenu (drôle, limpide, sensuel, dense, décalé,.....) et dans la deuxième des genres littéraires  (roman, récit, policier, fantastique, BD, manga,......). A chaque terme est associé un curseur à quatre positions (de -- à ++).

Ce système permet de poser des questions comme : trouve moi un polar (mais sans touche de fantastique ou SF), drôle,  décalé et un peu dépaysant. Le système propose alors 12 titres parmi lesquels : Ma vie dans la CIA / Harry Mathews ou encore Un privé à Babylone /Richard Brautigan.

Les grilles dévaluations sont remplies de manière collaborative par des bibliothèques (Ville de Saint Médart en Jalles, BDP de la Gironde), des éditeurs (Le Castor Astral, Féret,...) une librairie, un espace culturel,....

"Développé par une équipe pluridisciplinaire, en partenariat avec la région Aquitaine", ce wok est encore expérimental et je n'ai pas trouvé d'informations sur le nombre de titres évalués (quelque soit la question, je n'ai pas dépassé les douze propositions).

Voilà une alternative intelligente aux conseils de lecture 2.0 du genre "ceux qui ont emprunté (acheté) ce livre ont également emprunté (achété) :...." qui sont rarement pertinents et souvent agaçants.

Reste à trouver un moyen pour l'intégrer à votre OPAC qui ne proposerait que des titres de votre fonds tout en bénéficiant de la base des évaluations de la communauté.

Une affaire à suivre !

Mots-clés:

Commentaires