Le musée Médard et le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon publient leurs collections en EAD

Version imprimableVersion imprimableEnvoyer par courrielEnvoyer par courriel

Omar Sy et François Cluzet dans IntouchablesLe musée Médard à Lunel et le Conservatoire National de Musique et de Danse de Lyon ont décidé de migrer leur catalogue de Marc à EAD pour leurs bibliothèques numériques. Les raisons de ce choix sont ceux que j’ai exposé dans mes deux articles « EAD s’invite dans la famille Marc 1/2 et 2/2 : l’organisation arborescente du format EAD décrit l’intégralité d’une collection en en conservant l’esprit et l’organisation alors qu’une notice Marc reste au niveau du seul document. Dans les deux cas, la gestion du fonds est faite par le logiciel CD-EAD de la société CD-Script et j’ai assuré la migration de Marc vers EAD sur la base de  l’utilitaire de conversion que vous pouvez tester ici.

Musée Médard

Portrait de Louis MédardA l'origine, le musée Médard m'a contacté pour intégrer leurs notices, issues du CCFr, dans le SIGB PMB. Si la bibliothèque/musée Médard a choisi de mettre en avant la notion Musée, c’est pour la valeur patrimoniale de ses collections et parce qu’il est basé autour de la personnalité de Louis Médard.et sa bibliophilie. Avec le conservateur, Romuald Goudeseune, nous avons tout de suite compris qu’un catalogue en Unimarc ne permettrait pas de refléter le travail et l’organisation de la collection de livres rares et précieux que Louis Médard avait prévu dès le début de léguer à ses concitoyens.
Pour la migration, une fois réglée la conversion des notices Unimarc en composants EAD, il a fallu reproduire la classification thématique de la collection. Pour respecter la structure du catalogue papier, le fonds a été divisé en 5 inventaires : grand catalogue avec ses premiers et seconds suppléments, petit catalogue et hors catalogue. Le musée Médard a  représenté l’arborescence de chaque inventaire dans un tableau Excel  avec  une ligne pour chaque cote et  une colonne par niveau. L’utilitaire de conversion Marc/EAD a ensuite été adapté pour générer un fichier EAD pour chaque inventaire en vue de l’intégration dans Cd-EAD.
Par ailleurs, le musée Médard avait commencé la numérisation de ses fonds, les images existantes ont été associées aux items et la numérisation continue. Avec Cd-EAD, le musée a créé un nouvel inventaire pour l’Echo du Vidourle, un quotidien local aujourd'hui disparu.

Pour mettre en valeur la collection avec des contenus éditoriaux complémentaires, le site a été conçu avec Drupal. La consultation des inventaires se fait par en utilisant les fonctionnalités de recherche publique ou parcours d’inventaires de CD-Ead, intégrées dans le CMS. Des interfaces entre le logiciel de gestion et Drupal permettent de présenter des composants EAD dans le site comme sur le carrousel de la page d’accueil. Par contre, cette architecture ne permet pas une recherche fédérée entre le contenu du site et les inventaires EAD :  c’est ce qui m’a poussé à développer le module DroopEAD, composant de la suite Droopac pour  l'intégration d'inventaires EAD dans Drupal. Mais cela a été fait trop tard pour une mise en place au musée Médard…

Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon.

 

Avant/aprèsLe CNSMD de Lyon a numérisé une partie de la bibliothèque personnelle de Nadia Boulanger en 2006 . En 2011, un deuxième plan a permis de la numérisation des méthodes instrumentales et vocales des 18e et 19e siècles..
Le catalogage des documents a été réalisé avec le SIGB Aloès de la médiathèque et les documents PDF ont été associés aux notices exemplaires : un même titre peut avoir plusieurs exemplaires, seul celui du fonds Nadia Boulanger étant numérisé.  La bibliothèque numérique était intégrée au catalogue de la médiathèque et publiée avec les autres fonds sur le portail Aloès du CNSMD.
Pour mieux mettre en valeur les collections et les documents numérisés, le conservatoire a décidé début 2012 d’utiliser le format EAD. Comme au musée Médard, Cd-EAD assure la gestion de ces fonds mais, ici, la publication se fait avec ce seul logiciel sans système de gestion de contenu.
Dans ce projet, mon rôle s’est limité à la conversion des notices bibliographiques en EAD. La particularité du CNSMD est qu’il a choisi le format Intermarc qui lui semble mieux adapté pour la description de documents musicaux ou des partitions.  Pour pouvoir utiliser l’utilitaire de conversion existant avec ce format, nous avons, avec Sandrine Ferrer, modifié le fichier XML de correspondance entre les champs Marc et les balises EAD. Le CNSMD a également fourni un tableau Excel pour définir l’arborescence des composants EAD.

Ces deux expériences ne démontrent en rien une supériorité d’un format sur l’autre. Elles sont simplement une nouvelle preuve de la nécessité de choisir le bon outil en fonction des fonctionnalités et illustrent bien les limites de l’intégration totale. Un retour sur la désintégration des SIGB ?

Mots-clés: