BiblioTIC se trempe dans le WoK

Version imprimableVersion imprimableEnvoyer par courrielEnvoyer par courriel

Le Festin Chinoix/Tsui Hark. - 1995Mon passage au congrès de l'ABF a été l'occasion d'une longue discussion avec Renaud Garcia, concepteur et chef de projet du moteur de recherche sensitif «CultureWoK » que m'a présenté Gladys Cathelain (Deuzio). J'avais déjà été séduit par le concept de recherche sensitive et en avait parlé brièvement dans ce billet. Vous pourrez trouver d'autres articles plus complets sur Bibliobsession, ActuaLitté ou le Globe-lecteur avec une mention particulière pour les avis des utilisateurs de la médiathèque de Mérignac.  Nos échanges ont porté sur les moyens d'améliorer l'interopérabilité entre WoK, portails et SIGB

Fusionner les interfaces d'administration.

En l'état, le WoK d'une médiathèque est un site web séparé : les objets -livre, musique ou film – doivent être décrits à la fois dans le WoK et le catalogue pour la partie bibliographique comme pour l'enrichissement : commentaires, critiques, images ou vidéos. Une fois créé, l'objet doit être « sensitiver » en attribuant un poids aux critères sensitifs et de genre.

Pour éviter un double travail d'administration, il serait intéressant de permettre la création d'objets dans le WoK à partir des données d'un portail : notices bibliographiques, coups de cœur ou contenus éditoriaux. Cela pourrait se faire par un simple bouton « passer le contenu au WoK » accessible lors de la création d'un contenu sur le portail ou d'une notice dans le SIGB. Le principe du WoK étant la subjectivité, il ne s'agit pas d'un export complet du catalogue mais d'un transfert au coup par coup, au gré des envies. L'unification de l'interface d'administration pourrait aller jusqu'à « sensitiver » directement sur le portail ou le SIGB.

Syndication de contenus.

Si chacun conserve ses modèles de données, ergonomie, charte graphique et fonctionnalités, les contenus de l'un doivent pouvoir être publiés sur l'autre. Pour le portail cela implique de pouvoir récupérer toutes les données d'un objet : description, enrichissement et sensitivation. Cela pourrait se faire sur le principe de la syndication de contenu ou en récupérant à la volée les informations pour les afficher à la suite du détail d'un document comme cela se fait pour l'enrichissement des notices : résumé, biographie de l'auteur, extraits musicaux, etc.

Facettes wok et bibliographiquesUnifier l'interface de recherche.

L'idéal serait d'intégrer une recherche sensitive par curseurs directement dans le portail au même titre qu'une recherche documentaire. Il ne pourra pas s'agir d'une recherche fédérée puisque tous les contenus ne sont pas sensitivés. Mais on pourrait aller jusqu'à présenter des facettes pour les critères sensitifs des documents correspondants à des objets du WoK (l'image ci-contre n'est qu'une maquette).

Naissance d'une collaboration

Depuis cette rencontre, nous avons entamé une collaboration avec CultureWoK. Nous définirons en commun un ensemble de services pour le WoK pour permettre la mise en place de toutes ses fonctionnalités, en commençant par la création d'objets à partir de contenus du portail.

Pour ma part, je développerai un module Drupal, (DrOOWok), en complément mais indépendant de DrOOpac, intégrant les fonctionnalités au fur et à mesure de leur disponibilité.