bibliotic : logiciels libres

Flora devient open source. Et alors ?

« Logiciel de bibliothèque : (re)naissance open source pour Flora », ce billet paru dans Archimag et une discussion sympathique sur le blog de Lulli autour de son article «Les Opac – Ergonomie 1, Bidouillabilité 0 » m’ont poussé à clarifier mes idées sur l’open source.

Un logiciel Open Source signifie que l’on peut avoir accès aux sources d’un logiciel, donc éventuellement le modifier. C’est très bien, mais pour quoi faire ?

Mise en place d'une carte unique avec des SIGB hétérogènes

La partie de cartes du film mariusL'offre en matière de cartes réseau ou cartes uniques s'est généralisée dans les communautés de communes ou d'agglomération : un seul abonnement permet de bénéficier des services de toutes les bibliothèques d'un réseau, quelles que soient leurs tutelles administratives. Quand tous les établissements ne travaillent pas sur un même logiciel de gestion, l'usager doit se réinscrire dans chacune des bases emprunteurs des SIGB utilisés dans le réseau. Pour les médiathèques du réseau du Pays de Romans, j'ai réalisé cet été une étude de faisabilité d'une application permettant de répercuter une inscription unique dans tous les logiciels existants sur le réseau.